La construction d’un ouvrage est un projet important qu’il est préférable de couvrir en souscrivant à des garanties. La souscription à une assurance dommage ouvrage est obligatoire d’après le code de la construction. Il s’agit d’un dispositif qui est destiné aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. Quel est l’intérêt de contracter une assurance dommage ouvrage ?

Protéger votre ouvrage

Pour bien protéger votre investissement, il est important de contracter une garantie dommage ouvrage. Cette assurance peut être souscrite par le particulier ou le professionnel qui procède à la construction d’un ouvrage. Le principal avantage de souscrire à une assurance dommage ouvrage est de bénéficier rapidement d’une indemnisation sans franchise pour réparer les défauts de construction et les sinistres. Durant toute la durée de validité de l’assurance, elle couvre le maître d’ouvrage contre les dommages ayant un impact sur la solidité de l’ouvrage. Mais également les défauts notés sur les éléments indissociables de la structure (les canalisations, le plafond, l’escalier, le carrelage, la plomberie, etc).

L’assuré est donc couvert sur une période de 10 ans contre tout sinistre rendant l’ouvrage impropre à sa destination. Il faut cependant noter que souscrire une assurance dommage ouvrage pour particulier ne permet pas la prise en charge les dommages qui sont causés par l’assuré. Son application est cependant effective pour des cas de sinistres tels qu’une inondation ou un cyclone. D’autres causes étrangères telles que l’explosion ou un attentat ne sont pas prises en charge.

Négocier de meilleures conditions de revente et de prêt

Il est à noter que pour obtenir un crédit dans certains établissements financiers, il est nécessaire de présenter un document attestant la souscription à l’assurance dommage ouvrage. Dans la mesure où vous songer à contracter un prêt immobilier pour la réalisation de votre projet, la souscription à cette garantie pourrait donc constituer un atout.

Par ailleurs une assurance dommage ouvrage vous permet de bien négocier le prix de vente de votre immobilier en cas de revente. Au cas où vous n’avez pas contracté cette garantie, les futurs acquéreurs pourraient utiliser cet argument pour dévaloriser la valeur du bien. En effet, lors de la transaction, le défaut de souscription est notifié au nouveau propriétaire, par un professionnel en droit (notaire) .

En savoir plus sur cette actualité :