Chaque nouveau gouvernement propose ses propres réformes et l’enseignement n’y échappe pas, tous les ministres qui se succèdent souhaitant en effet que leur nom reste dans l’histoire et qu’il soit associé à des résolutions progressistes, qui vont dans le bon sens pour les jeunes citoyens. Ainsi au fil des années on a vu l’enseignement supérieur être réformé, l’école primaire voir apparaître les temps d’activités péri-éducatifs, les universités prendre leur autonomie, le baccalauréat être revu pour être plus moderne… Reste que les adolescents auront assez tôt des choix à faire pour leur orientation.

Opter pour un bac pro

Quoi qu’il en soit il existe toujours différents types de filières que les jeunes peuvent choisir au cours de leur scolarité et, même si leurs noms changent à chaque réforme, il s’avère que certains choisissent de suivre une filière classique et d’autres une filière plus professionnelle. C’est ainsi que les élèves peuvent opter pour un bac pro logistique avec l’objectif d’entrer rapidement sur le marché de l’emploi, ou bien choisir un bac littéraire en vue d’intégrer l’université et, pourquoi pas, d’enseigner à leur tour.  Il faut faire ce choix relativement tôt, donc il est important de bien se renseigner dès que l’on est en classe de troisième et ce, afin de faire le meilleur choix.

Direction le marché de l’emploi

Que l’on fasse des études longues ou bien que l’on se tourne vers l’apprentissage d’une profession assez vite, il n’en reste pas moins qu’à un moment donné, on va se retrouver sur le marché de l’emploi. Celui-ci évolue sans cesse, en fonction des orientations de nos sociétés, de leur besoin, mais aussi des choix politiques qui ont une influence directe sur la capacité d’un secteur à embaucher ou à l’inverse sur son obligation de licencier. Choisir la bonne formation est donc crucial, même si l’on est parfois jeune et insouciant au moment de faire ses choix.