La France bénéficie, depuis trois ans, de taux très attractifs y compris sur le marché des crédits immobiliers. Nombreux sont les Français qui ont procédé à des rachats de crédit afin de bénéficier de taux très bas. À l’heure actuelle, les taux remontent légèrement et il est donc temps, pour ceux qui n’ont pas su profiter de l’aubaine, de sauter le pas.

Comment faire pour bénéficier des taux bas ?

Il est fortement recommandé de solliciter l’aide d’un courtier pour rechercher les offres les plus attractives. Le courtier est un négociateur qui n’hésitera pas à négocier avec les banques pour que vous ayez un taux canon. Le but du courtier est que vous puissiez souscrire le financement, aussi, il n’hésitera pas à demander aux banquiers des ristournes. Par ailleurs, nombreuses sont les banques qui permettent à leurs clients de souscrire un prêt personnel directement en ligne. Ce mode de consommation du crédit est de plus en plus utilisé par les clients en raison du gain de temps économisé mais aussi en termes d’économie pour les banques. Dans la mesure où la banque utilise moins de personnel pour générer ce financement, le coût du crédit est moindre. La signature électronique bouleverse le modèle bancaire à la grande joie des clients. Les crédits immobiliers sont encore très peu souscrits en ligne alors que les prêts personnels peuvent être contractés par internet dans la plupart des établissements bancaires. Les prêts personnels peuvent notamment être utilisés pour la réalisation de travaux dans un immeuble.

Quelles sont les conditions pour solliciter un rachat de crédit ?

Pour ceux qui ont déjà souscrit leurs prêts, il est intéressant de lire son contrat afin de connaître le montant des indemnités de remboursement anticipés. Il est possible que votre banque vous ait exonéré d’indemnités de remboursement anticipé lors de la souscription de votre prêt, si tel est le cas, il est recommandé de saisir un courtier pour qu’il vous fasse une proposition de rachat. Dans le cas où une indemnité est prévue, il est nécessaire de calculer le montant de l’indemnité due à votre banque et de vérifier le montant économisé en cas de rachat par une autre banque. En fonction du résultat, vous serez à même de voir s’il est opportun de changer de banquier. En tout état de cause, il est intéressant régulièrement de vérifier la compétitivité de votre banquier pour éviter un surendettement.

En savoir plus sur cette actualité :

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.