Le rêve américain attire beaucoup d’investisseurs aux États-Unis. Il est théoriquement plus simple de faire des affaires aux USA si l’on compare à la France. En revanche, il faut tenir compte de certains paramètres pour éviter des surprises désagréables. Une des options garantissant la sécurité consiste à tout confier à des avocats d’affaires, des experts comptables, dans ce cas, ce sera quasiment une entreprise “clés en main” qui vous sera livrée. Mais vous pouvez procéder autrement.

Définir clairement une stratégie avant de s’installer

Réalisez ou faites réaliser un business plan. Partez d’une étude de marché. Elle vous permettra d’élaborer et de finaliser la stratégie que vous allez adopter pour pénétrer dans le marché ciblé. Plusieurs techniques d’implantation peuvent être utilisées : d’une part, se lancer sans vraiment créer de société. Dans ce cas, il faut juste mettre en ligne un site web en anglais. Il faut aussi veiller à avoir un représentant vivant aux États-Unis. Cette personne va contacter les fournisseurs, les partenaires et les clients sur place. L’autre option consiste à ce que le fondateur de l’entreprise se déplace effectivement aux États-Unis d’Amérique.

Comment s’installer aux États-Unis en tant que fondateur d’une entreprise ?

Pour créer une entreprise aux USA, l’obtention du visa permettant de s’implanter est parfois un véritable parcours du combattant. Les procédures sont très complexes. La première consiste à déterminer le type de visa que vous solliciterez. Ce choix dépendra de plusieurs paramètres dont : votre situation professionnelle, votre motivation, vos capacités en termes d’investissement. La législation américaine prévoit plusieurs types de visas destinés aux entrepreneurs : le visa « Échanges commerciaux » ou E-1, le visa « investisseur » ou E-2. Il y a aussi le visa « Transfert intragroupe » ou L-1. Le plus simple consiste à choisir le visa E-2. Il faudra prévoir au moins 100 000$ pour investir aux États-Unis.

Prévoyez un accompagnement qualifié

Aux États-Unis d’Amérique, il est toujours plus prudent de se faire conseiller par des avocats. Sans ces compétences, votre projet de création d’entreprise risque de disparaître juste après sa naissance. Évitez de travailler seul. L’aide des avocats permettra de dénouer une foule de problèmes en amont, dès la demande de visa. Une fois effectivement installé, l’expertise juridique sera aussi utile pour le nombre considérable de procédures administratives. 

En savoir plus sur cette actualité :