Autoportante, la citerne souple est un véritable récupérateur d’eau de pluie. Opaque, étanche et ferme, elle a la forme d’un gros oreiller, et c’est l’alternative la plus plébiscitée en cas de manque de place. En effet, elle n’exige pas de terrassement, elle se pose sur le sol, sous une véranda ou en terrasse… Si vous venez d’acquérir une citerne souple, sachez qu’elle nécessite un peu d’entretien pour sa durabilité.

Quelques mots sur la citerne souple

citerne souple
Crédits : Pixabay

Pour stocker l’eau de pluie de manière temporaire ou permanente ou pour transporter des liquides, il n’y a rien de mieux que d’utiliser une citerne souple chez https://www.labaronne-citaf.fr. En effet, il peut accueillir de l’eau potable, des solutions chimiques, des hydrocarbures, des déchets industriels, des produits alimentaires… C’est donc un entrepôt de stockage polyvalent et stationnaire à court et à long terme. Pour ce qui est de sa matière de fabrication, il y a plusieurs couches de tissus différents suivant la taille, la durée de stockage, le type de liquide stocké et le lieu du stockage. Quoi qu’il en soit, la citerne souple est faite avec des tissus spéciaux non sensibles aux changements de température, aux déformations mécaniques et aux conditions météorologiques. Suivant le liquide stocké et les réglementations associées, il y a différentes obligations de maintenance. Ainsi, la citerne souple ne demande aucun entretien en particulier. Cependant, il faut faire un contrôle régulier pour vérifier son bon état de fonctionnement ainsi que celui des équipements annexes, particulièrement leur accessibilité.

L’entretien de la citerne souple

  • Les contrôles périodiques: Pour l’entretien de la citerne souple, la première chose à faire le contrôle régulier. Même si elle est faite pour être employée dans un environnement extrême avec d’importants changements de températures, de grandes rafales de vent et beaucoup d’usures à cause d’autres éléments, la moindre petite fissure ou détérioration doit être réparée le plus vite possible. Quand c’est repéré à temps, ces soucis peuvent être réglés rapidement, et ça empêche des dommages coûteux. Il faut également réaliser une inspection complète. Pour le nettoyage de la citerne souple, c’est tous les 2 à 5 ans. Si vous êtes dans une zone à forte teneur en sédiments, le nettoyage est à faire tous les ans.
  • La vérification des espaces et des ouvertures : Aucune poussière ni lumière ne doit entrer dans la citerne souple. Donc, tous les espaces et les ouvertures doivent être couverts de superseal et être en excellent état. En cas de joint détérioré ou endommagé, n’attendez pas pour faire un remplacement. Pensez aussi à vérifier que toutes les prises sont propres et sans débris. N’oubliez pas de faire une inspection visuelle des canalisations afin de voir des éventuels dommages structurels ou fuites.
  • L’inspection et l’évaluation du niveau des sédiments : Il n’est pas rare de constater des sédiments au fond de la citerne souple. Il faut vérifier leur niveau en inspectant visuellement l’intérieur. Au cas où vous êtes dans l’impossibilité de le faire, videz le contenu, et nettoyez l’intérieur. Faites attention à ne pas abîmer la doublure intérieure, ça va annuler la garantie. Quand l’intérieur de la citerne souple est nettoyé et égoutté, il faut l’assainir et la rincer.