« Au commencement était l’émotion » (Louis-Ferdinand Céline). 

Les émotions suscitent depuis l’Antiquité de nombreux débats. Et, aujourd’hui, tous s’accordent à dire que les émotions véhiculent des messages, qu’elles sont une forme de langage, une forme de communication à part entière. Il est essentiel de les décoder pour en apprendre plus sur notre personne, mais aussi sur nos besoins dans la vie. Dans de nombreuses situations de la vie courante, nos émotions s’emballent et il devient alors difficile de les contenir comme c’est le cas en période d’examen où le stress paralyse notre être, par exemple. Les fleurs de Bach sont alors le biais par lequel maîtriser les émotions qui nous submergent. Ces essences florales empreintes de mystère, mises au point par le Docteur Bach au début du XX° siècle, sont précieuses lorsque subviennent les moments d’émotions difficiles. Destinées à améliorer le bien-être et à rétablir l’équilibre émotionnel, gros plan sur des essences florales pas comme les autres. 

Les fleurs de Bach, gros plan

Comme précisé en introduction, les Fleurs de Bach furent élaborées par le Docteur Bach au début du siècle dernier. Thérapeute, homéopathe outre-Manche, ce praticien se met en quête d’apaiser les maux physiques et les troubles de l’esprit de manière naturelle. Désireux de soigner les êtres de manière douce, de « soigner le malade et non la maladie », il a alors mis au point des préparations liquides à base de fleurs et de sommités fleuries de plantes, buissons, arbres et fleurs sauvages accompagnées d’eau de source. Préparations permettant de réharmoniser les émotions et entraîner une dynamique de transformation positive personnelle. Sa méthode est alors composée de 38 quintessences, 39 si l’on y ajoute son remède « rescue ». Quoi qu’il en soit, chaque fleur vise une émotion particulière, une humeur spécifique, une personnalité définie et a le pouvoir de la faire évoluer de l’état négatif à un potentiel positif. Catalyseurs de transformation positive, ces « perles de conscience » ou Fleurs de Bach permettent alors de retrouver la sérénité, la paix intérieure. Bien plus que cela, c’est un outil de prévention pour notre santé, une aide précieuse de la connaissance de soi. 

Les fleurs de Bach, utilisation et vertus

Notre bien-être repose sur un équilibre entre le corps, l’esprit et l’âme. Les fleurs de Bach permettent alors de rétablir l’équilibre des émotions, d’atteindre cette harmonie. Parmi les Fleurs de Bach existantes, 7 groupes de sentiments permettent de les classer : incertitude, souci, solitude, manque d’intérêt, hypersensibilité, tristesse, préoccupation excessive. Il existe alors de nombreuses possibilités de mélanges entre les différents élixirs existants : parfois un seul suffit, parfois il convient d’en combiner plusieurs selon la difficulté à résoudre. Prise de manière ponctuelle ou en cure, tout dépend des besoins de chacun d’entre nous. Dans tous les cas, il suffit de déposer quelques gouttes sous la langue ou de diluer les Fleurs de Bach dans un peu d’eau avant de les garder en bouche quelques instants. Il est recommandé de prendre 4 prises et ce, 4 fois par jour. 

Parmi les 38 Fleurs de Bach existantes, on peut citer l’aspen qui permet de vaincre les angoisses, le prunus pour garder son sang-froid en toutes circonstances, le pommier sauvage pour accepter la mauvaise image de soi, l’orme pour se sentir à la hauteur des événements, la moutarde pour vaincre la tristesse vague,  l’hélianthème pour contrer la terreur, les peurs paniques, le marronnier blanc pour apaiser le flot des idées, l’avoine sauvage pour trouver sa vocation et son ambition ou encore l’eau de roche pour apprendre à être plus souple envers soi. Aigremoine, ajonc, aspen, avoine sauvage, bourgeon de marronnier, bruyère, centaurée, charme, châtaignier, chêne, chicorée, chèvrefeuille, clématite, dame de onze heure, eau de roche, églantine, gentiane, hélianthème, holly, hottonie, impatience, marronnier blanc, marronnier rouge, mélèze mimule, moutarde, noyer, olive, orme, pin sylvestre, plumbago, pommier sauvage, prunus, saule, scléranthe, tremble, verveine, vine, chacune de ces Fleurs de Bach présente des vertus qui lui sont propres. Avantage de taille, leurs efficacités, leur côté naturel et inoffensif ne présentent pas de contre-indication particulière. Les personnes schizophrène, épileptique ou les personnes en sevrage alcoolique devront néanmoins se rapprocher d’un naturopathe, car les fleurs de Bach contiennent de l’alcool.

En savoir plus sur cette actualité :