À l’origine du mythe de l’Atlantide, Santorin est l’une des îles les plus saisissantes des Cyclades en plein cœur de la Méditerranée. Entre les balades dans les dédales des ruelles de Pyrgos à la découverte des artistes, le panorama exceptionnel depuis une corniche à Fira, les excursions pour découvrir les îlots de la caldeira ou encore le site archéologique d’Akrotiri, Santorin offre un dépaysement total. Et pour cela, il suffit d’acheter un billet d’avion pour un vol Nantes / Santorin. Mais voilà pour profiter pleinement des plages de sable noir, de la mer azur et des falaises ocre striées de lave, il faut prévoir de quoi se protéger du soleil. Et pour cause, Santorin est à la fois douce et aride et, à l’approche de l’été, il serait dommage que le séjour soit gâché à cause d’un coup de soleil !

Les phototypes

Même si certaines personnes sont plus sensibles aux rayons UVA et UVB – les personnes à la peau pâle, aux yeux bleus et aux cheveux blonds ou roux et surtout les enfants notamment – que d’autres, tout le monde se doit de protéger sa peau du vieillissement cutané dû aux rayons UV mais aussi et surtout, se préserver des cancers de la peau. 

L’Organisation Mondiale de la Santé a déterminé une classification qui définit les différents types de peau, appelés « phototypes ». Les personnes à peau très blanche, cheveux blonds ou roux, yeux bleus/verts ont un phototype 1. Les personnes à peau claire, cheveux blonds, roux ou châtains, yeux verts/marron ont un phototype 2. Les personnes à peau moyennement claire, cheveux châtains ou bruns, yeux marron ont un phototype 3. Les personnes à peau mate, cheveux bruns/noirs, yeux marron/noirs ont un phototype 4. Les personnes à peau très mate, cheveux noirs, yeux noirs ont un phototype 5 et pour finir, les personnes à peau noire, cheveux noirs et yeux noirs ont un phototype 6.

Les expositions excessives au soleil sont responsables de 70% des mélanomes, entre autres dommages irréversibles et mortels.

Les bons réflexes de prévention

Quel que soit son phototype, il est essentiel de réduire la pénétration des rayons UV dans la peau en optant pour une bonne protection. Et, pour la choisir, l’indice UV dépend du phototype de chacun, qui sera d’autant plus élevé que le phototype est bas. Le tout est de renouveler fréquemment l’application de cette crème solaire, toutes les deux heures notamment. Il faut aussi étendre la crème trente minutes avant de s’exposer au soleil, surtout avant la baignade et, l’appliquer de nouveau après la baignade ou à la suite d’activités physiques intenses.

Certes, le premier des gestes de prévention est d’opter pour la crème solaire haute protection anti-UVB et anti-UVA, mais elle ne suffit pas à elle seule.

Tout d’abord, mieux vaut éviter de s’exposer lorsque l’intensité des rayons UV est la plus élevée c’est-à-dire entre 12h et 16h. Pour se protéger, il convient également de rester à l’ombre autant que possible et utiliser un parasol à la plage. Rien de tel que d’opter pour une tenue adaptée : un chapeau à bord large ou tout autre couvre-chef, une paire de lunettes de soleil – de préférence dont la forme suit de près le visage à la fois devant et sur les côtés d’yeux, à la norme CE 3 ou 4 – et des vêtements couvrants, légers de préférence respirant comme le lin et de couleur blancs pour refléter les rayons du soleil.  

Ensuite, mieux vaut éviter les UV artificiels comme le bronzage en cabine, qui ne protègent que peu la peau et accélèrent le vieillissement de la peau. Même si l’on ne fait pas la crêpe sur la plage, qu’il y a du vent ou des nuages voire que le fond de l’air est frais, il y a encore des UV, mieux vaut continuer à se protéger. Attention aux médicaments, aux déodorants, aux cosmétiques et aux parfums qui peuvent provoquer des allergies ou des brûlures graves en cas d’exposition au soleil. Pour l’éviter, mieux vaut éviter de se parfumer et demander conseil auprès de son médecin ou de son pharmacien pour savoir si l’exposition au soleil est compatible avec la prise des médicaments. Certains médicaments sont en effet photosensibilisants. Ils rendent alors la peau plus sensible aux rayons du soleil et occasionnent des irritations, des rougeurs et des enflures notamment.

En marge de l’adoption des bons gestes, rien de tel qu’une alimentation saine, équilibrée, variée et riche en compléments vitaminés et en oligo-éléments pour aider la peau à se défendre, à se prémunir de certaines allergies. Pour finir, la meilleure des préventions passe également par la surveillance régulière de sa peau chez un dermatologue. À plus forte raison, si les grains de beauté changent, qu’il y a des antécédents familiaux de cancers de la peau notamment. 

En savoir plus sur cette actualité :