Les diplômes constituent de plus en plus de réels passeports pour l’insertion professionnelle, ceci dans bien de domaines. C’est par exemple le cas de la comptabilité et de la gestion, des secteurs où il est difficile d’intégrer directement le marché de l’emploi sans avoir à son actif un DCG.

De quoi est-il question ?

Cet acronyme fait référence au Diplôme de Comptabilité et de Gestion. Il s’agit d’un diplôme d’Etat qui s’obtient au bout de trois années d’études supérieures après le bac et qui équivaut donc au niveau licence.

Il permet aux étudiants d’acquérir les notions de base dans les domaines de la comptabilité, de la gestion et de la finance d’entreprise puis présente une finalité professionnelle. Il constitue de fait un préalable important pour intégrer le marché du travail.

Mieux, il s’agit d’un diplôme qui s’inscrit dans le cursus de l’expertise comptable. Le DCG représente en effet la première étape des études de comptabilité et gestion vers le DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion) puis le DEC (Diplôme d’Expert-comptable).

Par ailleurs, il présente l’avantage de pouvoir se préparer en alternance, une option qui permet même de suivre sa formation gratuitement, tout en étant rémunéré ! De plus, la préparation du DCG en alternance facilite l’insertion professionnelle et permet d’accéder plus rapidement à des postes de responsabilités.

Quels sont les débouchés possibles ?

D’entrée de jeu, il faut dire que les débouchés professionnels sont multiples pour un titulaire du DCG. Dans un cabinet d’expertise comptable par exemple, celui-ci peut travailler en tant que collaborateur comptable, d’abord junior, puis confirmé.

Les principales missions affiliées sont la gestion de la comptabilité des clients, et l’établissement de leurs déclarations fiscales ou sociales. D’autres responsabilités comme l’encadrement des collaborateurs juniors sont aussi envisageables sur la durée.

Un diplômé en comptabilité et gestion peut aussi être embauché en entreprise, en tant que comptable spécialisé au sein des grandes structures, ou dans une PME. Par la suite, il pourrait occuper des postes plus stratégiques et plus influents : contrôleur de gestion, chef comptable, directeur administratif et financier, etc.

Parallèlement, le DCG permet de se présenter à certains concours de catégorie A pour intégrer la fonction publique.

En outre, il est possible de poursuivre ses études en école de comptabilité pour obtenir un diplôme plus élevé et exercer même en libéral. La liste n’est bien évidemment pas exhaustive, car il existe beaucoup d’autres possibilités à saisir après un Diplôme de Comptabilité et de Gestion.

Mais comment peut-on l’obtenir ?

L’obtention de ce diplôme passe par une préparation convenable. Une équipe de spécialistes du domaine comptable, financier et juridique assure l’enseignement pour le DCG, sur une durée variable.

Le DCG en alternance par exemple se prépare sur 2 ans, sous forme d’un contrat de professionnalisation (2 jours à l’école, et 3 jours en cabinet/entreprise). Il permet donc d’acquérir en même temps que les connaissances théoriques nécessaires, une grande expérience professionnelle.

Certains prérequis sont néanmoins exigés pour la formation. Déjà, il faut savoir que l’admission à l’école de comptabilité ne se fait que sur étude de dossiers, avec entretien de motivation. Il existe également une limite d’âge, fixée à 26 ans.

Enfin, qu’il s’agisse d’un DCG en alternance ou non, il faut être titulaire du bac tout au moins, ou d’un diplôme de premier cycle (BTS CGO, DUT GEA).

Vous souhaitez en savoir plus sur le DCG en général ? Ce lien vous serait utile à cet effet.

En savoir plus sur cette actualité :

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.