Le Cloud est un moyen permettant de stocker de multitude de données sur internet. D’une manière plus précise, cela consiste à louer un certain nombre de volumes de stockage dans des serveurs distants appartenant à des fournisseurs tiers.

Les possibilités d’exploitation d’une telle ressource sont nombreuses. En effet, on peut décider de stocker des fichiers que l’on ne veut pas perdre, mais également reproduire en entier nos serveurs dits sur site.

Cette raison rend le Cloud Computing intéressant pour un projet Big Data. Le coût de la disposition d’un Data Center du type Data Lake ou Data Warehouse s’avère être assez élevé. La plupart des petites et moyennes entreprises ne peuvent pas forcément octroyer un tel budget à leur projet Data. Le Cloud est donc un bon alternatif pour eux.

Cependant, avant de se lancer dans le stockage dans le Cloud, il faut savoir vers quelle solution se tourner pour mieux rentabiliser son Data sur le Cloud.

Les avantages du Cloud

Penser son architecture Data peut s’avérer être une tâche difficile. Mettre en place une architecture on-premise présente ces avantages, mais également des inconvénients qui peuvent freiner l’exploitation de vos données. Vous devez disposer des matériels nécessaires et les monter afin de faire tourner vos serveurs. Les logiciels, bien que nombreux sont open source, ont aussi un coût pour qu’ils soient véritablement efficaces

C’est là que le Cloud se propose comme une solution pour pallier à ces quelques soucis. Les avantages d’opter pour la migration de ses applications et de ses données Big Data dans le cloud sont :

  • Un gain de temps considérable, car beaucoup de manipulations sont déjà faites par les fournisseurs. Vu que le Cloud offre une architecture serverless, il permet de déployer les applications en un temps considérablement réduit. La gestion des clusters est également assurée par des services proposés par certains fournisseurs. Et enfin, le temps consacré à l’élaboration de l’architecture ainsi qu’à sa maintenance peut être affecté vers d’autres tâches, car ce dernier est pris en charge par le fournisseur.
  • Une réduction du budget alloué au projet Big Data puisque vous n’aurez plus à disposer d’une salle ainsi que des matériels nécessaires dans vos locaux. Du moins, le volume de ces derniers sera amoindri dans le cas où vous ne voudriez pas exposer certaines données au cloud ou que passer par le net soit alterné.
  • Une efficacité optimale, car vous disposeriez des technologies de pointe en ce qui concerne la gestion et le traitement de vos données. Ce qui vous permettra de mieux utiliser vos données à des fins décisionnelles.
  • Une haute disponibilité de vos données, car le Cloud est accessible en tout temps peu importe où vous vous trouvez et l’appareil que vous utilisez. En effet, les fournisseurs s’assurent de dupliquer vos données dans plusieurs serveurs se situant dans d’autres centres qui prendront le relais en cas d’indisponibilité du serveur principal.
  • Une sécurité optimale que les fournisseurs ne cessent d’améliorer en mettant régulièrement à jour leurs systèmes. Les normes et les conformités telles que le RGPD, l’ISO 27001, etc. sont tous respectés par les fournisseurs.
  • Une possibilité d’extensions de volume de stockage quasi illimité. Vous pouvez démarrer par un faible volume et par la suite l’adapter au fur et à mesure que vos activités et vos données s’élargissent.

Vers quel type de Cloud se tourner ?

Plusieurs choix s’offrent à vous dans la manière où vous voulez aborder la migration de vos applications vers le Cloud. Vous pouvez opter pour un Cloud public, privé ou hybride selon l’usage que vous voulez en faire. Nous allons les aborder un par un dans cette partie.

Cloud public

Dans un Cloud public, vous partageriez les ressources d’un même serveur avec d’autres clients du fournisseur. Vos données ne sont cependant pas exposées à ces autres clients. Les fournisseurs garantissent la totale sécurité de celles-ci.

Vu que vous ne serez pas le seul occupant du serveur, le tarif est donc réduit. Vous n’aurez à payer que les services que vous utilisez vraiment selon la taille que vous avez demandée, mais également du nombre de personnes qui l’utilise au sein de votre entreprise.

Cette solution est très adaptée pour les autoentrepreneurs ou les petites entreprises, car leur budget n’est que légèrement affecté par cela.

Cloud privé

Contrairement au Cloud public, le cloud privé, comme son nom l’indique, n’est réservé qu’à un seul client. Ce qui veut dire que vous pouvez totalement l’adapter à vos exigences comme bon vous semble. Ce type de location de serveur peut être physique, c’est-à-dire que vous pouvez les disposer au sein même de votre entreprise. Mais vous pouvez également les utiliser à distance, comme le Cloud public.

Le coût par rapport à un Cloud public est plus conséquent, car la mise en place des architectures, la gestion des ressources et les maintenances peuvent être à votre charge. Mais en contrepartie, la sécurité qu’offre celui-ci est plus élevée, car elle sera comme vous l’auriez exigé.

Cette solution vous convient parfaitement si vous disposez de données sensibles et que vous souhaitez les préserver à tout prix.

Cloud hybride

Le Cloud hybride est la combinaison des deux Cloud cités ci-dessus : le Cloud public et le Cloud privé. C’est-à-dire que vous pouvez utiliser l’un ou l’autre selon la pertinence des données et les applications. Vous pouvez, par exemple, stocker les données non sensibles comme les historiques de ventes ou les données sortant des FAQ sur le Cloud public et mettre des données plus sensibles comme les informations bancaires de vos clients dans le Cloud privé.

La sécurité et la fiabilité de vos données sont accrues en utilisant cette méthode. Car les données ne se trouveront pas forcément dans un seul serveur.

Si votre entreprise comporte des niveaux de sécurité différents selon les activités, cette solution est celle qui vous conviendra le mieux.

3 solutions Cloud pour le Big Data

Vous savez maintenant sur quel type de Cloud vous pouvez vous orienter. Voyons quelles sont les solutions proposées par les fournisseurs pour concrètement héberger vos données en Big Data. Dans cette partie, on va présenter plus précisément 3 solutions AAS ou As A Service.

Solution #1 : Infrastructure As A Service (IaaS)

Avec cette solution, le fournisseur met à votre disposition les matériels tels que les serveurs, les stockages, le réseau (adresse IP, bande passante, connexion). En gros, il héberge à votre place l’ensemble de l’architecture de votre projet Big Data.

Vous pouvez y héberger par la suite votre système d’exploitation, vos applications ainsi que vos données comme vous le souhaitez. Les fournisseurs s’assurent que ces derniers soient accessibles lorsque vous voulez les utiliser.

Grâce à cela, la plateforme que vous avez développée sera hautement disponible, les ressources seront scalables et l’infrastructure sera flexible. Les fournisseurs seront responsables de la maintenance du site.

Solution #2 : Platform As A Service (PaaS)

Avec une PaaS, vous ne seriez en charge que du maintien et du déploiement des applications et de vos données. Le fournisseur, quant à lui, s’assurera du reste, c’est-à-dire de la plateforme en tant que telle. Les serveurs, le système d’exploitation et les logiciels de base de données, le stockage et la connexion au réseau seront entièrement à leur charge.

Elle vous offre de nombreux services comme la possibilité de développer vos applications sur la plateforme. Vous pouvez également les déployer sur cette même plateforme. Enfin, vous pouvez analyser vos données à des fins de prise de décision. Et tout cela, vous pouvez l’exécuter à distance.

Grâce à cette solution, vous minimiserez le coût attribué à votre projet Big Data en économisant sur la plateforme. Vous gagnez également du temps en léguant cela au fournisseur.

Solution #3 : Software As A Service (SaaS)

Cette solution vous permet d’utiliser les logiciels en tant que service sans pour autant disposer des licences, contrairement aux installations sur site. Ces logiciels seront accessibles par internet. Pour cela, vous souscrivez à des abonnements auprès des fournisseurs. Vous pourriez utiliser directement les logiciels jusqu’à ce que vous résiliiez votre abonnement.

Tout est donc hébergé et maintenu par le fournisseur, que ce soit l’entièreté du système, l’architecture et les logiciels proprement dits. Ce qui réduit considérablement le coût d’exploitation de vos données. En plus de cela, il garantit la sécurité et la fiabilité des ressources. Les mises à jour les concernant sont effectuées systématiquement.

Les entreprises qui utilisent par exemple des CRM ont beaucoup à gagner dans l’utilisation d’un SaaS.

Vers qui se tourner pour la migration du Big Data vers le Cloud ?

Plusieurs grandes entreprises se disputent le marché du Cloud de nos jours. En effet, les grandes enseignes offrent des services et des solutions de plus en plus optimisées pour chacun de leurs clients respectifs.

Nous allons citer 3 d’entre eux dans cette partie.

Microsoft Azure

C’est l’un des fournisseurs qui gagne le plus grâce à sa solution Cloud. En effet, Microsoft Azure, qui a été lancée en 2010, présente aujourd’hui un revenu 50% supérieur à celui de AWS qui était le leader incontesté de ce marché.

Elle offre les services de bases du Cloud Computing à savoir la mise à disposition des ressources matérielles tels que les serveurs et les stockages. Mais également, elle propose des services propres à Microsoft tels que le Windows Server, le SQL Server, etc.

Pour le Big Data, elle a élaboré des technologies permettant de mieux les exploiter telles que HDInsight qui est une personnalisation de la plateforme Hadoop ou encore Azure Cosmos DB qui est une base de données NoSQL.

Plusieurs autres solutions vous sont offertes par Microsoft Azure, en passant par les services de calcul jusqu’aux services de protection.

AWS (Amazon Web Services)

Créée en 2006, elle fut l’un des premiers fournisseurs de services Cloud adaptés au particulier comme aux entreprises présentant des projets Big Data. Amazon, que nous connaissons tous par sa grandeur, offre plus de 200 services pour satisfaire les moindres désirs de ces clients à savoir les stockages, les traitements de données avec la puissance de calcul et de gestion adéquate. Elle propose également des moyens pour développer des applications.

Parmi les services proposés par AWS, on retrouve Amazon S3 ou Amazon Glacier pour la gestion des stockages. On a également Amazon Drive pour les particuliers souhaitant jouir des avantages du Cloud Computing.

Pour le Big Data, elle offre Amazon Redshift pour élaborer un Data Warehouse, Amazon DynamoDB pour les bases de données NoSQL et bien d’autres encore.

Google Cloud

Google propose, évidemment, aussi son service Cloud. Elle offre les mêmes avantages que les autres fournisseurs en matière de services. Vous pourriez choisir entre IaaS, PaaS et SaaS selon l’usage dont vous souhaitez profiter.

Elle permet aux utilisateurs de pouvoir développer des applications, mais aussi de gérer l’infrastructure en entier de son projet Big Data. Elle offre également un haut niveau de redondance qui offre une haute disponibilité des données.

Elle propose de nombreux services tels que son Compute Engine, BigQuery qui est un entrepôt de données, Cloud SQL et Dataflow.