Les eaux minérales naturelles font partie des eaux les plus consommées par la population, tout comme l’eau gazeuse et l’eau du robinet. Elles sont connues pour être vertueuses, selon leur teneur en minéraux et la nature de ces derniers. Toutefois, la question se pose : est-ce qu’elles présentent un danger pour la santé ? Comment faut-il les consommer pour n’en tirer que les bienfaits ? Les réponses à vos questions.

Quels sont les bienfaits de l’eau minérale ?

L’eau minérale naturelle est issue d’une nappe souterraine profonde, protégée de toute activité humaine. Elle est donc, en principe, non polluée. La mise en bouteille de ce liquide est soumise à une réglementation très stricte, pour le rendre propre à la consommation humaine. On distingue 5 types d’eaux minérales :

Les eaux bicarbonatées

La consommation de ces eaux permet de traiter certaines affections hépatobiliaires du foie et gastro-intestinales.

Les eaux sulfurées

Elles contiennent un taux élevé de soufre et agissent sur les muqueuses.

Les eaux sulfatées 

Elles permettent de traiter les brûlures, les eczémas et les affections du rein.

Les eaux oligo-métalliques

Elles traitent les affections rhumatologiques et peuvent aussi être utilisées en rhumatologie.

Les eaux chlorurées

Elles ont la capacité de traiter certains troubles du développement et de stimuler la croissance.

Pollution des eaux minérales : faut-il s’en inquiéter ?

Bien que les eaux souterraines soient réputées pour être pures et préservées de toute pollution humaine, elles sont toujours susceptibles de contenir des polluants. Il peut s’agir de perturbateurs endocriniens ou de molécules médicamenteuses.Cela peut s’expliquer par l’activité agricole car les pesticides utilisés pour les plantations peuvent se retrouver dans les cours d’eau et contaminer les eaux.

Quoi qu’il en soit, la quantité de particules toxiques retrouvée dans les eaux embouteillées reste très minime. Elle se chiffre en nanogramme par litre d’eau. Les mesures proviennent d’analyse spectrométrique et d’analyse chromatographique. De plus, de nombreuses contre-enquêtes ont été menées pour confirmer la présence de ces résidus dans les eaux en bouteille minérale.

Cela n’a pas permis de conclure à une contamination. La pureté originelle est donc toujours préservée dans une certaine mesure. Quoi qu’il en soit, on appelle à la vigilance sur la consommation d’eau minérale car des contrôles à grande échelle doivent être réalisés pour déterminer les sources de pollution.

Aussi, avant de vous procurer une bouteille d’eau, vérifiez bien sa provenance, en plus de sa composition minérale. Les eaux destinées à la consommation humaine doivent suivre un protocole sanitaire très réglementé pour en garantir la potabilité.

Comment boire de l’eau minérale ?

Boire de l’eau minérale ne présente pas de grand risque pour la santé car les nappes souterraines sont très protégées. Pour assurer la qualité des eaux, préférez toutefois choisir une bouteille d’une marque connue. En outre, le médecin recommande d’alterner les types d’eau pour un apport équilibré en minéraux. Vous disposez de nombreux choix pour vous hydrater :

  • Eau du robinet
  • Eau filtrée
  • Eau minérale naturelle
  • Eau pétillante
  • Eau de source…

Dans tous les cas, il est fortement recommandé de choisir une eau potable. Il faut noter que l’eau minérale ne convient pas à tout le monde. Par exemple, les personnes qui suivent un régime sans sel doivent boire de l’eau pauvre en sodium. Par contre, les personnes qui ont des carences en calcium et magnésium doivent privilégier les eaux minérales qui en contiennent pour les combler.

Selon les médecins, il est important de toujours varier l’eau consommée. Même si vous ne buvez que de l’eau de source par exemple, alternez les marques car, tout comme dans l’alimentation, la variété est importante. Si vous avez des soucis de santé particuliers, demandez l’avis d’un professionnel de santé.