La chirurgie orthopédique est une branche de la médecine qui se spécialise dans la chirurgie des membres inférieurs et supérieurs. L’opération chirurgicale est pratiquée par un chirurgien orthopédique. Pour effectuer le métier, il doit effectuer plusieurs années d’études et de formations. Le spécialiste propose ses services pour installer des prothèses de la hanche ou du genou. Mais quelles sont les qualités de la chirurgie orthopédique ?

Quand faire appel à une chirurgie orthopédique ?

La chirurgie orthopédique est une spécialité qui consiste à diagnostiquer et à prendre en main les patients qui éprouvent des problèmes mécaniques au niveau de leur système musculo-squelettique. À cet effet, thomas le carrou sera responsable de la résolution des problèmes au niveau des squelettes, l’os, les ligaments, les articulations ou les nerfs d’un patient. Il peut d’ailleurs apporter toutes ses connaissances pour résoudre les maladies qui impactent ou modifient partiellement ou en totalité les apparences physiques d’une personne. Il peut s’agir d’une déformation observée au niveau de la colonne vertébrale ou les anomalies de croissances. Le chirurgien sera même appelé en urgence quand une personne a subi une fracture sur la partie inférieure ou supérieure de son corps.

Comment le chirurgien consulte ?

La consultation d’un enfant et d’un adulte reste différente dans la spécialité. En effet, les enfants peuvent être emmenés directement chez un chirurgien orthopédiste même s’il n’était pas passé auprès d’un médecin traitant. De même, les enfants peuvent consulter le chirurgien sans une recommandation du médecin scolaire. En revanche, les adultes doivent obligatoirement passer auprès d’un médecin traitant avant de consulter le spécialiste. Lors de la consultation, le chirurgien fera passer des examens préliminaires sur le patient. Il peut par exemple demander le passage du patient sous le rayon X pour détecter les anomalies sur son corps. La radiographie devra se porter sur la zone dont les patients éprouvent des handicaps mécaniques.

Comment le spécialiste traite un patient ?

Le traitement adapté pour le patient sera déterminé après divers examens préliminaires. Quand un problème mineur touche la personne, le spécialiste recommandera par exemple une prise de médicament ou une infiltration. En cas de fracture, il devra mettre un atèle ou un plâtre sur la partie fracturée. L’objectif de cette démarche est de remettre en place les squelettes fracturés. D’ailleurs, il pourra recommander en complément de ses deux démarches quelques séances de rééducation quand le patient sera guéri. L’opération chirurgicale intervient uniquement quand il s’agit de problème majeur qui concerne une lésion anatomique. Exemple, l’arthrite rhumatoïde ou la sciatique. Dans d’autres cas plus complexes, le chirurgien sera emmené à installer des prothèses sur les genoux ou les hanches de son patient.

Les qualités de la chirurgie orthopédique ?

La chirurgie orthopédique présente plusieurs qualités par rapport à d’autres spécialités médicales pour diverses raisons. D’abord, les muscles et les squelettes composent la majorité du corps humain. Cela signifie que le chirurgien devra apprendre même après avoir suivi près de 13 années de formation universitaire afin de résoudre efficacement les problèmes détectés au niveau des membres inférieurs et supérieurs. En revanche, les autres spécialités de la médecine traitent uniquement une partie spécifique du corps humain. Exemple, la cardiologie… Ensuite, la chirurgie orthopédique est la moins dangereuse pour la vie des patients que d’autres spécialités. En effet, les opérations chirurgicales ne se porteront pas sur des parties vitales de l’organisme. La spécialité reste donc plus rassurante que les autres branches de la médecine. Par ailleurs, les chirurgiens orthopédiques ont pour vocation de rendre leurs mobilités aux patients.

Que se passe-t-il après une opération ?

La chirurgie orthopédique comporte de nombreux risques pour le patient. Cela implique que les chirurgiens doivent exposer les risques avant de programmer une quelconque intervention. Il est possible d’évoquer les risques de handicap partiel ou total du patient. Toutefois, les risques sont rares grâce à l’évolution constante des outils et techniques chirurgicales. Après l’opération, le chirurgien effectuera encore un suivi post-opératoire du patient. D’ailleurs, il faudrait quelques semaines pour la personne opérée pour retrouver toute sa mobilité. Durant ce laps de temps, il doit prendre des précautions pour éviter une rechute ou un autre accident. Les médicaments devront aussi être pris régulièrement afin d’atténuer les douleurs.

Voir également : le docteur le carrou sur issuu.