MT : Abdominoplastie : intervention de chirurgie esthétique courante

MD : Abdominoplastie : une intervention de la chirurgie esthétique courante au même titre que l’augmentation mammaire et le recollement des oreilles.

En France comme partout ailleurs dans le monde, la chirurgie esthétique et les interventions de médecine esthétique sont devenues des pratiques ordinaires. Récemment plus accessibles mais également socialement mieux admis, ces procédés opératoires connaissent aujourd’hui un véritable succès planétaire. Leur efficacité a été prouvée. Et au fil des années, ils n’ont cessé de gagner en amélioration et en précision. L’abdominoplastie figure parmi les techniques les plus courantes dans le milieu, mais elle n’est pas la seule. Focus sur les chirurgies esthétiques féminines les plus fréquentes.

L’augmentation mammaire

L’augmentation mammaire consiste en une intervention de chirurgie visant à accroître le volume des seins ou d’en changer la forme (harmoniser le buste de la patiente par rapport à sa silhouette). Et pour ce faire, le chirurgien met en place des prothèses mammaires pour ainsi :

  • donner plus de galbe
  • donner du volume
  • permettre de faire évoluer la forme des seins

Les dispositifs médicaux utilisés pour l’augmentation mammaire sont remplis de gel de silicone.

L’abdominoplastie

L’abdominoplastie ou encore la plastie abdominale est une opération de chirurgie esthétique de la paroi de l’abdomen. Elle est souvent demandée par la femme après les séquelles d’une ou plusieurs grossesses, une cicatrice, une perte de poids importante, en cas de lésions conséquentes (hernies, vergetures, cicatrices…) ou encore en cas de surcharge graisseuse.

L’abdominoplastie Lyon redonne un aspect plus lisse au ventre en enlevant la peau la plus abîmée. Et par lipoaspiration, il est en même temps possible d’enlever le surplus de graisse (amaigrissement).

L’abdominoplastie se conjugue avec d’autres techniques

L’abdominoplastie peut se conjuguer à d’autres techniques de chirurgies esthétiques comme les liposuccions. Ces interventions deviennent généralement nécessaires après les grossesses ainsi qu’auprès des femmes qui souhaitent corriger une peau très distendue. Ce type de plasties est aujourd’hui de plus en plus plébiscité car est moins invasif. Il regroupe lifting du ventre complet et mini lifting.

A noter qu’au regard de l’Assurance-maladie, les interventions de chirurgie esthétique ou chirurgie réparatrice sans aucune motivation thérapeutique ne sont pas remboursées.

Le recollement des oreilles

Le phénomène des oreilles décollées est dû à une malformation du cartilage (qui s’explique par un anthélix trop peu marqué ou absent). L’intervention réparatrice vise à recoller les oreilles compte aussi parmi les plus courantes chez les femmes françaises. Elle consiste en outre à harmoniser le visage dans son ensemble.

L’opération de recollement des oreilles n’implique pas de passer par une hospitalisation. Et la cicatrice qui s’ensuit demeure très discrète. Même si la déformation est le plus souvent bilatérale, la chirurgie, quant à elle, concerne généralement une seule oreille. Contrairement à l’abdominoplastie, les suites de l’intervention sont la plupart des cas assez simples.

Les interventions de médecine esthétique les plus fréquentes

Les deux interventions de médecine esthétique les plus fréquentes chez la gent féminine : les injections dans le visage et l’épilation laser.

Les injections

À proprement parler, les injections de botox ne relèvent pas du domaine de la chirurgie esthétique mais plutôt des spécialités de la médecine anti-âge. Ces interventions reconstructrices sont très fréquentes. Elles sont plébiscitées aussi bien par les hommes que par les femmes. Elles tirent profit des propriétés paralysantes de la toxine botulique pour faire disparaître ou atténuer l’apparence des rides du front. La toxine botulinique propose par ailleurs de neutraliser l’action des muscles responsables des rides du contour de l’œil.

Il existe également des injections d’acide hyaluronique qui permettent de lutter contre l’affaissement de l’ovale du visage.

L’épilation laser

Dans le classement des interventions les plus réalisées de l’année 2018, l’épilation au laser est à la deuxième position. L’an passé, cette dernière a représenté près d’un quart des interventions.

L’épilation au laser a progressé de 16 points de pourcentage en espace de 9 années de pratique (traitements sur divers endroits du corps et du visage). Le procédé d’élimination du poil à sa racine repose sur la technique de destruction du follicule pileux. Et pour ce faire, les professionnels utilisent principalement les lasers à effet thermique et les lasers à effet photomécanique.