C’est devant une assemblée attentive constituée de chercheurs, d’entrepreneurs, d’universitaires et de divers partenaires de tous horizons, que le plan du nouveau SRESRI a été lancé. En effet, ce 23 janvier 2017 Alain Rousset Président de la région Nouvelle-Aquitaine accompagné de son Vice-Président à l’enseignement supérieur et à la recherche ont présenté le Schéma Régional d’Enseignement Supérieur de Recherche et d’Innovation.

L’université Michel-Montaigne de Bordeaux ne pouvait être meilleur lieu d’accueil pour présenter les nouveaux projets d’innovation, les objets et les ambitions escomptés sur les dix années à venir par la région. Ce nouveau SRESRI sera à la fois innovateur et basé sur les précédents schémas qui existaient du temps de 3 anciennes régions.

Un accès pour tous à la culture scientifique.

Ce nouveau SRESRI est orienté vers 4 axes majeurs et sera élaboré en partenariat avec tous les co-acteurs :

– stimuler l’innovation, le transfert de technologies et le développement territorial en renforçant des bases scientifiques, technologiques et pédagogiques
– favoriser l’accès à l’enseignement supérieur pour les jeunes
– accès pour tous les publics à la culture scientifique, technologique et écologique
– définition d’un espace régional de l’enseignement supérieur et de la recherche avec mise en œuvre de la politique régionale grâce à un pôle de gouvernance partagée.

C’est avec beaucoup de conviction et de foi en ce projet, que le Président de la région a déclaré face à cette foule attentive croire à la société de la connaissance ainsi qu’à l’importance de l’Université et de ses structures de recherche pour restructurer l’environnement industriel et régional de la Nouvelle-Aquitaine. Et Gérard Blanchard de souligner les deux idées principales qui seront la ligne de conduite de cette stratégie : « le continuum recherche-innovation-compétences-entreprises-emplois » et « l’organisation des éco-systèmes de l’innovation autour des filières économiques stratégiques ».

Une conduite de travaux autour de 7 grands thèmes :

En plus d’un travail constant basé sur une concertation et une coopération permanentes, ce projet comportera également 7 grands axes de travaux qui s’étendront sur toute l’année 2017. Parmi ceux-ci se trouvent un chantier prioritaire portant sur l’enseignement supérieur et sur la formation, un projet relatif à la recherche, un autre se concentrera sur la technologie avec une orientation spécifique sur le transfert, l’innovation et la valorisation de celle-ci.

En ce qui concerne les étudiants et leur confort dans cet univers universitaire, un travail sera effectué pour améliorer l’attractivité des sites d’enseignement supérieur, chantier qui sera mené de pair avec un autre chantier portant sur la vie étudiante dans son ensemble. Afin de mener cette tâche de façon optimale, ce chantier se déroulera en concertation avec les étudiants. Outre les étudiants, d’autres acteurs des structures universitaires, d’innovation et de recherche seront concertés. Ce sera le cas des CHU, des organismes de recherche, des grandes école etc.

Il ne reste plus qu’à ce schéma à être voté et entériné par les conseillers régionaux lors de la première séance plénière 2018.

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.